Enjeux pour la santé et l'environnement

Auteur

Sélection PDF


Date de dernière mise à jour:
27/06/2019

Les polluants de l’air intérieur sont très nombreux et de natures très variées.
De la même manière, le niveau de risque pour la santé et l’environnement est très variable.

On distingue :

  • les polluants biologiques tels que les acariens et les moisissures.
    Origines : poussière, animaux domestiques, l’humidité.
    Effets : troubles respiratoires.

     
  • les polluants chimiques tels que les COV
    Origines : produits courants de bricolage (peinture, revêtement de sol, cosmétiques, etc.), carburants, effluents automobiles, appareils de chauffage, etc.
    Effets : très variables allant d’une simple gêne à des risques cancérogènes.
     
  • les polluants physiques
    Origines : le radon, gaz naturellement émis par le sol dans certaines zones
    Effets : cancérogène.

Les effets sur la santé de polluants sont classés en deux catégories :

  • les effets aigus, liés à de courtes expositions à des concentrations importantes de polluants (irritations, nausées, céphalées, voire même décès en cas d’intoxication grave au monoxyde de carbone)
  • les effets liés à des expositions chroniques à de plus faibles doses (pathologies respiratoires, neurologiques, cardiovasculaires, voire développement de certains cancers)


Selon cette lecture, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) a dressé un tableau des principales substances présentes dans l’air de nos environnements intérieurs, associant les effets et les risques pour notre santé.

Qualité de l’air au travail
Des millions de Français rejoignent régulièrement un environnement de travail clos. La qualité de l’air intérieur au travail fait l’objet d’attentions particulières, notamment de la part de l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS). Chaque secteur d’activité connaît ses propres risques (voir les ressources de l’INRS)
Les activités de bureau, dans le secteur tertiaire, sont par exemple concernées par des expositions à de faibles doses de polluants (matériaux de construction, d’entretien, moyens d’impression, etc.) mais pour des temps longs.

À découvrir dans la médiathèque