Concepts et définitions

Je m’apprête à mettre à la poubelle ce vieux vêtement troué car je n’en veux plus… il deviendra à mes yeux un déchet. Mais l’est-il pour tous ? Peut-être est-ce un objet qui intéresse un collectionneur ?
Son tissu, sa coupe auront-ils de la valeur pour d’autres ?
Ou encore une autre personne aura-t-elle plaisir à le réparer et à le porter.

La notion de déchet est relative. Une question s’ouvre alors : qu’est-ce qu’un déchet ?

Est considéré comme déchet tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit, ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que le détenteur destine à l’abandon.

Code de l'environnement (article L.541-1-1)

Ademe

Pour le Larousse, les déchets sont d’abord des « débris, restes d'aliments qui sont impropres à la consommation ou à l'usage ». Puis des « matériaux rejetés comme n'ayant pas une valeur immédiate ou laissés comme résidus d'un processus ou d'une opération » avec l’exemple des déchets industriels.

Pour le géographe Jean Gouhier, « une société est à l’image des déchets qu’elle se crée ». Cette approche met en lien consommation et déchets.

Des centaines de millions de tonnes de déchets

En tenant compte de ces définitions, nous observons que les déchets produits sont de plus en plus nombreux et de natures variées : ordures ménagères alimentaires ou non, encombrants, déchets industriels, déchets nucléaires, etc.

4,6
tonnes
de déchets produits
par habitant
en 2016

Source : Déchets – chiffres clés – L’essentiel 2018 (Ademe)

Avec nos déchets ménagers, industriels et agricoles, nous pourrions remplir chaque année un train partant de la terre et long de 400 000km, soit grosso modo la distance de la Terre à la Lune !

32%
des déchets
biodégradables
dans les poubelles des ménages

Source : « Dans ma poubelle », Réseau Action Climat France

Le gaspillage alimentaire  

Le tiers de nos poubelles pourrait donc se dégrader naturellement. Mais de quoi s’agit-il au juste ? D’épluchures, de trognons de pommes ou d’os de poulet ? Pas seulement : en plus des restes alimentaires, chaque Français jette à la poubelle 7 kilos d’aliments non consommés et encore emballés par an. C’est ce que l’on appelle le gaspillage alimentaire.

10
millions de tonnes
de gaspillage alimentaire
en France par an

Source : « Gaspillage alimentaire : définitions, enjeux, chiffres », France Nature Environnement

Que faire de tous ces déchets ?

Pour traiter les déchets, il existe différentes gestions possibles : réutilisation, recyclage, compostage, stockage, enfouissement, incinération. A ce traitement organisé, s’ajoutent les décharges sauvages encore très nombreuses en France et dans le monde entier. Le type de gestion des déchets est très variable d’un pays à un autre et se trouve au cœur d’enjeux sanitaires et environnementaux très forts.

 

L’obsolescence programmée
Dans les années 1960, les appareils électroménagers étaient "garantis à vie". Aujourd’hui, à l’achat d’un nouveau lave-linge, le vendeur nous prévient qu’il est programmé pour durer 7 ans maximum. C’est ce que l’on appelle l’obsolescence programmée.
La loi française définit cette expression comme « l'ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement.. »
Nous nous sommes habitués à remplacer notre équipement régulièrement. Le hic ?
L’accumulation des appareils hors d’usage et la gestion des déchets. Des initiatives émergent du côté des industriels et des acteurs de la société civile ou associative pour enrayer cette dynamique du jetable.

 

À découvrir dans la médiathèque