bouteilles plastiques compressées
Focus

Les types de déchets

Mots clés

Tous les déchets ne se rassemblent pas ! Nous trouvons les déchets organiques qui se décomposent, les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) à traiter avec attention ou encore les déchets ultimes pour lesquels on ne voit plus d'autre solution que l'enfouissement.

Chaque commune, ou communauté de communes, dispose de ses directives en matière de tri et de recyclage des déchets.

Des déchets aux comportements variés

Les déchets organiques

Les déchets fermentescibles ou déchets organiques sont biodégradables. Ce sont les végétaux, les déchets putrescibles liés à l'alimentation, incluant papiers et cartons souillés sous certaines conditions. Ces déchets sont utilisés pour la fabrication du compost.

Les DEEE

Les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) contiennent souvent des substances ou composants dangereux pour l'environnement (piles et accumulateurs, gaz à effet de serre, composants contenant du mercure, condensateurs pouvant contenir des PCB, etc.). Ils présentent également un fort potentiel de recyclage des matériaux qui les composent (métaux ferreux et non ferreux, métaux rares, verre, plastiques, etc.). A cause de l' obsolescence programmée et de l'arrivée de nouvelles technologies, la quantité de ces déchets est devenue de plus en plus importante.

Au niveau national, une filière spécifique de gestion de ces déchets est en place.

Les déchets ultimes

Les déchets ultimes sont ceux qui restent sans que l'on puisse les traiter « dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux ». Ils ont parfois été traités avant d'atteindre ce stade où ils ne sont plus valorisables, ni par recyclage, ni par valorisation énergétique. Ils sont réglementairement les seuls à pouvoir être stockés (enfouis) dans un Centre de Stockage des Déchets Ultimes (CSDU). C'est le cas des déchets radioactifs issus de l'activité nucléaire.

Source : Actu environnement

Les déchets recyclables

Ces déchets se classent en quatre catégories : plastique, verre, papier, métal.

Comment les repérer ? Parfois, ils comportent le logo « Triman » qui indique que le produit ou l'emballage ne doit pas être jeté dans la poubelle des ordures ménagères mais doit être trié ou rapporté dans un point de collecte (bacs en magasins, déchèteries...) pour être recyclé. Ou encore le logo de Möbius qui signifie que le produit ou l'emballage. Mais tous les déchets recyclables ne comportent pas de logo ! Pensez par exemple à votre journal, bien recyclable mais sans logo.

Source : « Comprendre les symboles », Ademe

Les déchets incinérés

Tous les déchets qui ne sont pas recyclés ou valorisés organiquement sont brûlés dans des incinérateurs. Cela peut être des déchets ménagers, médicaux, commerciaux ou industriels. Ils représentent 30% des déchets produits en France.

Des classifications en fonction de l'utilité

Plusieurs acteurs ont classé les déchets par types en fonction de leur approche de la thématique.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire, en charge des questions environnementales fait état de plusieurs classifications : selon le producteur du déchet, selon les propriétés du déchet et selon son secteur de production.

L'Ademe distingue deux grandes catégories de déchets, séparant ceux dangereux et non-dangereux.
Avant de les classer selon leur origine (ménagère, en déchetterie, de l'assainissement, etc.). D'autres classifications s'ajoutent en fonction de la réglementation ou du traitement qui les accompagnent. On trouve par exemple les déchets assimilés, issus d'activités économiques et traités avec les déchets ménagers.
Source : « Types de déchets », Ademe

Le Centre Léon Bérard, acteur en cancérologie, distingue les déchets ménagers, les déchets organiques ou déchets de l'assainissement, les déchets des entreprises, les autres déchets et enfin, à part, les déchets radioactifs.

Les déchets dangereux
Les déchets dangereux (batteries, cartouches d'impression, piles, produits chimiques, déchets amiantés, voiture hors d'usage, etc.) sont ceux qui ont des composantes toxiques et qui deviennent dangereux s'ils rejoignent les êtres vivants, les végétaux, l'air, l'eau et les sols.
Ils sont à l'origine d'accidents pour l'Homme ou l'environnement s'ils ne sont pas collectés correctement. Leur transport et leur traitement représentent un risque pour les professionnels qui les gèrent.

A découvrir dans la médiathèque