champ de fleurs au printemps
Focus

Les allergènes extérieurs

Mots clés

Les allergies concernent une personne sur cinq à la surface du Globe. Pollens, moisissures sont à l'origine des troubles. Avec le cocktail pollen-pollution, le phénomène touche de plus en plus de monde.

L'allergie est définie comme une situation où le système immunitaire perçoit comme dangereux un élément a priori inoffensif.

Pour que l'allergie se déclenche, deux conditions sont nécessaires : une prédisposition génétique et une exposition à la substance allergène, présente l'Inserm dans un article explicatif sur le mécanisme des allergies.

Ce problème de santé figure parmi les priorités de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). A raison : 20 % de la population mondiale serait touchée par cette réaction, tous allergènes confondus. Ce pourcentage augmente de manière continue ces 30 dernières années. En cause : la pollution de l'air, les perturbateurs endocriniens et l'hygiène de vie.

1 sur 2

Européen,
victime d'allergie
en 2025

Pollens et moisissures dans l'air

Parmi les allergènes que l'on trouve dans l'air extérieur, figurent les pollens. On connaît par exemple les allergies à l' ambroisie mais il existe bien d'autres arbres et plantes à l'origine de réactions allergiques.

Certaines moisissures sont également sources d'allergies. Le problème de réactions allergiques aux moisissures est surtout présent dans l'environnement intérieur car certaines moisissures et leurs spores se développent de manière optimale dans un air humide et mal renouvelé. (lire sur Wikipédia) Le problème des moisissures concerne tout de même l'air extérieur. Certaines spores fongiques sont reconnues allergènes : les spores d'Alternaria et de Cladosporium. Leur présence et leur production est étroitement corrélée aux changements climatiques (étude du RNSA sur les impacts du changement climatique sur les moisissures aéroportées).

Le terrible cocktail pollution-pollens

Une interaction entre les particules de poussières fines qui restent en suspension dans l'air et les pollens a été mise en évidence par des études récentes.

Les pollens provenant des régions à haute pollution atmosphérique sont recouverts de particules de polluants ; leur teneur en allergènes est modifiée, ce qui peut renforcer leur action. (…) Si ces substances sont présentes à de hautes concentrations, on observe en général une aggravation des troubles chez les personnes souffrant d'une allergie aux pollens.

Centre d'allergie suisse

Recommandations

 

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA)
Cette association loi de 1901 publie des bulletins allergo-polliniques. Elle a été créée en 1996 pour poursuivre les travaux réalisés depuis 1985 par le Laboratoire d´Aérobiologie de l´Institut Pasteur à Paris. Ce réseau a pour objet principal l´étude du contenu de l´air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population. C´est à dire l´étude du contenu de l´air en pollens et en moisissures ainsi que du recueil des données cliniques associées.
Son conseil d´administration est composé de cliniciens, d´analystes, de membres fonctionnels et d´un conseil scientifique.
Site Web : https://www.pollens.fr/

A découvrir dans la médiathèque