Évènement
Acte

Comment renforcer le pouvoir d’agir en santé-environnement ?

Les intentions de cette Journée régionale d'échanges

Changements climatiques, qualité de l’air, déclin de la biodiversité, pathologies respiratoires, etc., les impacts des activités humaines sur notre environnement et notre santé ne sont plus à démontrer tout comme l’urgence  de décisions et d’actions individuelles et collectives pour répondre à ces enjeux.

Toutefois, entre des enjeux qui semblent nous dépasser (échelle mondiale, fonctionnement économique, décision des institutions et pouvoir des citoyens,…), des niveaux d’informations différents pour chacun et chacune, des inégalités sociales, des intérêts contradictoires  et enfin  d’inégales réactions et sentiments  (déni, désintérêt, colère, engagement,…) : il n’est pas si simple de favoriser la recherche de solutions collectives et le passage à l’action.

Alors, quels leviers pour développer le pouvoir d’agir des populations, des citoyens sur leur santé et leur environnement ? Quels peuvent être les rôles des acteurs de l'éducation et promotion de la santé-environnement  ? Le développement du pouvoir d’agir prend-il des formes différentes dans le champ de la santé-environnement ?
 
C’est à l’ensemble de ces questions que nous avons tenté de répondre collectivement lors de la journée d’échanges qui s’est appuyée sur des méthodes pédagogiques actives et sur une alternance entre apports théoriques et pratiques, et temps en petits et grands groupes.

Cette journée est inscrite dans le cadre du PRSE 3 qui a notamment pour objectifs de former des acteurs compétents en éducation et promotion de à la santé-environnement du PRSE3 (fiche action n°5).

Elle était organisée par le Pôle ESE Auvergne-Rhône-Alpes coordonné par le GRAINE Auvergne-Rhône-Alpes et l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes.

Avec un Groupe d'Organisation rassemblant une diversité d'acteurs.

Liste des membres

 

Contenu de la journée

9h-9h30 : accueil café et petit exercice sur notre représentation du pouvoir d’agir

Dès son arrivée, dans le hall d’entrée de la Maison de l’environnement, chaque participant était invité à écrire un mot clé, une phrase courte, ou à dessiner ce qui représente pour lui le Pouvoir d’agir (sur des petits papiers de couleurs accrochés à un fil avec des pinces à linges).

« Capacitation », « Tout changer », « c’est quoi ton rêve », « Tolérance », "Je suis libre et pleinement responsable de mes choix", "Améliore la vie de chacun", "Implication", "Du courage et des ressources", "Comprendre, s'engager, bouger, partager" …

Recueil Représentations Initiales
Recueil des représentations Initiales pendant le temps d'accueil


9h30-9h45 : Présentation de la journée

Ecouter l’introduction de la journée (bientôt en ligne)
Lien vers la Charte Education santé-Environnement.
Lien vers la Stratégie régionale ESE
Lien vers la liste des Référents départementaux ESE


9h45 – 10h15 : Faisons connaissance et partageons nos représentations sur le pouvoir d’agir

Afin de nous connaitre un peu mieux, nous avons pu visualiser, avec des « camemberts », nos champs respectifs d’intervention et nos départements d’appartenance.

 

Pour mieux cerner le niveau de familiarité du groupe avec la notion de pouvoir d’agir, les participants se sont positionnés, à l’aide de cartons de couleur, sur l’une des affirmations suivantes :
Le pouvoir d’agir…

« Je n’y connais rien du tout et je viens voir ce que c’est. » Carton vert
« J’en ai déjà entendu parler mais je tâtonne ». Carton jaune/orange
« J’ai déjà des connaissances sur le PA, j’y travaille déjà et je viens pour renforcer mes compétences sur le PA ». Carton rouge


Et pour lancer la réflexion sur le pouvoir d’agir, nous avons utilisé la méthode de l’abaque.
Chaque participant était invité à se positionner sur plusieurs affirmations (volontairement clivantes et donc susceptibles de faire débat) toujours au moyen de petits cartons de couleur :
-    Je suis tout à fait OK (Vert)
-    Je ne suis pas OK (Rouge)
-    Je suis à la fois OK et pas OK (Orange)

Les phrases proposées au groupe :

« Si on veut on peut »
« Il faut être militant pour développer le PA »
« Développer le pouvoir d’agir c’est redonner confiance en soi »

Participants Abaque Cartons Levés

 

10h15 – 12h25 : Table-ronde, regards croisés

Afin d’apporter des éléments de définition, théoriques et méthodologiques, sur le pouvoir d’agir, trois invitées ont été interviewées dans le cadre d’une table ronde.

Issues de secteurs variés, elles nous ont apporté des regards croisés à la fois différents et complémentaires. Elles nous ont aidés à répondre à plusieurs questions : Qu’est-ce que le pouvoir d’agir ? Quelle posture d’accompagnement adopter en tant que professionnels ?

Ecouter l’enregistrement audio (bientôt en ligne)


14h-15h30 : Ateliers

L’après-midi a débuté avec une séquence d’ateliers, soit 8 ateliers en parallèle, qui ont permis aux participants de :
-    Vivre, tester une animation, une méthode en lien avec le pouvoir d’agir ;
-    Ou d’échanger autour du témoignage d’un ou plusieurs acteurs qui cherchent à développer le pouvoir d’agir.

Vous pouvez télécharger la trame d’animation de ces ateliers

Quelques ressources autour des 8 ateliers :

Atelier 1 : Eventail de méthodes d’éducation populaire pour Développer le Pouvoir d’Agir

Objectif : Découvrir différentes méthodes/outils d’éducation populaire mobilisables pour développer le pouvoir d’agir de groupes. (Arpentage, Entrainement Mental, Groupe d’Interviews Mutuels, enquête conscientisante, théâtre forum, Démarche Alinsky…).
Intervenantes : Elise Ladevèze (GRAINE ARA), Pauline Lachapelle (IREPS ARA).

  • Lire la fiche mémo sur les méthodes présentées et les ressources pour aller plus loin. (Prochainement en ligne)
Atelier 2 : Expérimentons une méthode : la fresque pour collectiviser une colère

Objectif : Tester, vivre une animation, avec une mise en situation ESE ; pour être ensuite en capacité de la réutiliser.
Méthode testée : La fresque (animation de Majo Hansotte)
Partir d’une colère individuelle pour aller vers une colère collective et construire des réalisations artistiques pour les partager dans l’espace public.
Animateur : Benoît René (GRAINE ARA)

 

Atelier 3 : Expérimentons une méthode : « Aller vers » pour écouter et collecter des préoccupations

Objectif : Tester, vivre une animation, avec une mise en situation ESE ; pour être ensuite en capacité de la réutiliser.
Méthode testée : L’étape « d’aller-vers » de la roue du pouvoir d’agir
Découvrir une étape de la roue du pouvoir d’agir : aller à la rencontre de la population et écouter-collecter leurs préoccupations.
Animatrice : Mélanie Rousset (AURACS)

Cet atelier a été annulé en raison de la météo (pluie glaciale et neige) qui ne favorisait pas la rencontre avec des habitants dans la rue.

 
Atelier 4 : Expérimentons une méthode : l’empowerment réflexif pour renforcer son pouvoir de penser.

Objectif : Tester, vivre une animation, avec une mise en situation ESE ; pour être ensuite en capacité de la réutiliser.
Méthode testée : La méthode de l'empowerment réflexif
Comment renforcer le pouvoir d'agir en santé-environnement en renforçant son pouvoir de penser  individuel et collectif ?
Animateurs : Tristan Bitsch (Réseau FEVE)

 
Atelier 5 : Témoignage : les compétences psychosociales (CPS), pour soutenir le développement du pouvoir d’agir de la personne

Objectif : Appréhender le concept de CPS et une démarche d’action grâce au témoignage d’un acteur ayant mis en place des actions de renforcement des CPS, des enfants, des professionnels.
Nom de l’action : Accompagner les professionnels dans des actions de renforcement des CPS de leurs publics
Intervenante : Adeline Michel (IREPS ARA)

 
Atelier 6 : Témoignage : Développer le pouvoir d’agir dans un quartier, en lien avec l’alimentation

Objectif : Se familiariser avec des démarches de DPA en collectif grâce au témoignage de 2 structures.

 

Atelier 7 : Témoignage : accompagner un collectif de chômeurs

Objectif : Identifier les étapes, les méthodes et les enjeux de l’accompagnement d’un collectif de personnes grâce à un témoignage.
Nom de l’action : Le dispositif Boussole : accompagnement d’un collectif de chômeurs
Intervenante : Marion Ducasse (Aequitaz)
Lien vers le projet

 

Atelier 8 : Témoignages : Faire bouger les cadres d’exercice du pouvoir (d’agir)

Objectif : Adopter une vision plus macro en déplaçant le curseur du côté des cadres (institutionnels, juridiques, organisationnels) à faire bouger pour permettre aux citoyens ou salariés de prendre part aux décisions et d’influer sur leur quotidien.
Noms des actions :
-    Les leviers actionnés par l’Association Agir pour l’environnement
-    Le témoignage du Réseau Fève lorsqu’il accompagne des salariés intrapreneurs
Intervenantes : Magali Ringoot (Agir pour l’environnement) ; Isabelle Jeannin (Réseau FEVE)

 

15h55 – 16h55 : Plénière de réflexion collective

Le développement du pouvoir d’agir prend -il des formes spécifiques en santé-environnement ? Quel est notre rôle, à nous acteurs de l’EpSE dans notre diversité ? Que pouvons/devons-nous faire pour développer le pouvoir d’agir ? Quelle (s) stratégie(s) ?

Ecouter l'enregistrement audio (bientôt en ligne)

Afin de réfléchir et d’échanger ensemble autour de ces 2 questions, la plénière de réflexion collective a démarré par la lecture du texte ci-dessous :

Extrait du Dossier Santé & environnement / Inserm, le Magazine n°44
Extrait du Dossier Santé & environnement / Inserm, le Magazine n°44. Dossier rédigé par Marie Simon.

 

Coût / Tarif
Gratuit, grâce au financement de l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes